Actualités Huile & Acrylique Nos pinceaux Paroles d'artistes

Notre rencontre avec l’artiste : Skyzune

Pinceaux Léonard : Merci d’avoir accepté notre demande d’interview Skyzune ! Pour commencer, pouvez-vous simplement vous présenter, nous dire qui vous êtes, d’où vous vient votre passion pour l’art en général et l’art animalier en particulier ?

Skyzune : Je suis artiste peintre animalier, spécialisée dans les chevaux. Je réalise des commandes de portraits d’après photos, de chiens, chats, chevaux ou de n’importe quel autre animal, et je travaille au pastel ou à la peinture sur toile. Et depuis peu je propose des finitions à la feuille d’or ou d’argent. Je peins aussi des tableaux originaux dont je choisis moi-même le sujet. Ces tableaux sont disponibles à la vente, et en attendant, ils sont visibles lors d’expositions ou salons artistiques. J’ai commencé à dessiner à l’école primaire, car j’aimais les chevaux mais je ne pouvais pas faire d’équitation, donc je me suis mise à les dessiner… Et quand j’ai pu faire de l’équitation, j’ai continué !

Pour mes tableaux originaux ma philosophie de travail est : « Sublimer l’animal avec une touche graphique… »

Je ne reproduis jamais une photo telle quelle, je retravaille toujours les ambiances et les ombres / lumières, et je passe beaucoup de temps à chercher un fond graphique qui fonctionne bien avec l’animal.

Pinceaux Léonard : Vous utilisez différentes techniques, principalement le pastel, l’acrylique et l’huile. Que vous apporte ces trois mediums ? Quels sont leurs points forts et leurs points faibles ?

Skyzune : J’ai travaillé beaucoup de techniques, et j’aimais vraiment l’aquarelle et le digital painting, mais depuis que je suis artiste professionnelle, je travaille essentiellement au pastel sec, à la peinture acrylique et à l’huile. J’aime ces 3 techniques et honnêtement, j’aurais du mal à dire laquelle est ma préférée, car elles ont toutes les trois des qualités et des inconvénients, et j’aime bien changer pour retrouver tour à tour les qualités de chacune…

Exemple de digital painting que je faisais avant, le dessin est fait à la main sans model, puis scanné et mis en couleur avec des pinceaux numériques :

Pastel sec :

C’est une technique très accessible pour tout le monde, dans le sens où il n’y a pas besoin de connaissances techniques sur le produit, on peut dessiner directement sans se poser de question sur le « comment faut-il l’utiliser ? »

  • Ce que j’aime : C’est simple d’utilisation, on peut dessiner 10 min, poser tout et reprendre plus tard sans avoir besoin de nettoyer tout le matériel comme en peinture.
  • Ce que j’aime moins : Même si on peut avoir des belles couleurs, elles sont toujours un peu moins intenses qu’en peinture.

On ne peut pas superposer les couches indéfiniment : il faut savoir gérer pour bien remplir le papier mais pas trop, au risque de le saturer et ne plus pouvoir repasser dessus. Les tableaux pastel sont assez délicats, dans le sens où il faut les encadrer sous verre, et avec un passe-partout, car les pigments ne doivent pas être en contact avec le verre. Et comme c’est un support papier, il est forcément plus fragile dans le temps et très sensible à l’humidité, chaleur, etc… Il est assez compliqué de faire de grands ou de très grands formats au pastel sur supports papiers.

Peinture à l’huile :

Contrairement au pastel, il faut des bonnes connaissances techniques ! Il faut connaitre les caractéristiques des différents supports (toile coton, toile lin, bois, etc.…), et comment les préparer, avec quoi et comment, quels sont les différences entre les types d’huiles, de diluants, de vernis, de pigments, les différents temps de séchage selon les couleurs. Il faut savoir comment évoluent les produits selon environnement (par exemple : certaines huiles sont claires à la lumière et s’assombrissent dans l’ombre) … Bref je conseille vivement à ceux qui veulent commencer la peinture à l’huile d’acheter un livre sérieux sur le sujet ! Car sur internet, on trouve de toutes les qualités de conseils, et beaucoup d’artistes « travaillent à l’aveugle » : ils achètent une toile, des peintures et peignent en ignorant toutes ces notions… Et leurs toiles risquent fort de très mal vieillir (changement de teinte, craquelures, torsion du châssis…)

  • Ce que j’aime : C’est une peinture à base d’huiles, ce qui fait qu’elle ne sèche pas par évaporation d’eau, mais elle siccative (réaction chimique de durcissement de la peinture, en réaction avec l’oxygène). Les temps de séchage sont donc beaucoup plus longs que les autres types de peintures, ce qui laisse le temps de travailler très longtemps ses couleurs et effets.

J’aime particulièrement la texture sous le pinceau, la matière s’étale sans résistance. Idéal pour faire des très beaux dégradés et fondus. Avec des marques de qualité, on obtient un large spectre de couleurs vraiment magnifiques et subtiles, dont certaines ne sont pas captables par les appareils photos

  • Ce que j’aime moins :

Les diluants ! La peinture à l’huile ne peut pas se diluer à l’eau, et il faut utiliser des diluants très volatils et toxiques auxquels il faut faire très attention. Il existe maintenant des peintures à l’huile aqua-soluble, et j’ai fait des beaux tableaux avec, mais j’obtiens de bien meilleurs résultats avec l’huile classique. Le fait que la peinture à l’huile sèche lentement peux être problématique si l’on veut faire un tableau rapidement : il faut entre une à deux semaines de séchage entre chaque couche de peinture (en général je fais entre 2 à 5 couches de peinture selon les sujets). Ensuite il faut attendre au minimum 6 moins avant de vernir, le vernis est essentiel pour la bonne conservation de l’œuvre, mais si on n’attend pas ce délai, la peinture n’aura pas assez siccativé et fera des craquelures… Certains artistes ne vernissent pas (même des artistes qui vendent très cher), mais l’œuvre vieillira moins bien et ne sera pas protégé des UV. Il faut faire attention à travailler dans un environnement très propre, car la moindre fibre de tissus, poussière ou poil s’empressera de se coller à la peinture !

Peinture acrylique :

  • Ce que j’aime : sèche vite
  • Ce que j’aime moins : sèche vite !

En fait la peinture acrylique est à double tranchant ! Elle sèche vite, ce qui en fait sa qualité et son principal défaut, et la rend difficile pour beaucoup de jeunes artistes. Pourtant lorsque l’on arrive à gérer le problème du temps de séchage cela en fait une technique vraiment top ! Contrairement à une peinture à l’huile, on peut commencer et finir un tableau dans la foulé, comme pour un pastel. Il y a des peintures acryliques à séchage lent, mais parfois je trouve que cela ne sèche pas assez vite du coup… À quand la peinture qui sèche au moment voulu ? L’acrylique est redoutable pour les pinceaux, et il faut faire très attention de ne jamais laisser un pinceau sécher avec de la peinture dessus ! Car une fois sèche, la peinture ne se dilue plus (puisque que c’est une base de plastique) ! Le nettoyage du matériel doit être minutieux !

Dans les points positifs : c’est une peinture à l’eau, donc pas besoin d’avoir un atelier très ventilé, pas de soucis pour les personnes fragiles des poumons et pas d’odeur.

Pinceaux Léonard : Quel est votre formation de base ? Avez-vous suivi des cours ?

Skyzune : En fait je n’aime pas vraiment cette question, car après un BAC scientifique, j’ai fait une école de graphisme (École Brassart de Tours), donc beaucoup de personnes vont penser « c’est normal de bien dessiner quand on a fait une école », et de l’autre côté, les experts en art ne considèrent pas ça comme une grande école d’art traditionnel… C’est un peu entre les deux ! Mais dans les faits, avant d’intégrer cette école j’avais déjà un relativement bon niveau en dessin (bien meilleur que la plupart des gens, mais absolument horrible de mon point de vue d’aujourd’hui). L’école permet de pratiquer, mais avec le recul je me rends compte que l’on avait des exercices très diversifiés, mais pas de conseils sur le matériel utilisé : sur les quelques rare exercices au pastel, on ne m’avait jamais dit qu’il existait un papier exprès pour faire du pastel, et qu’il existait autre chose que les pastels en bâton… Au final, l’école apporte l’entrainement et nous force à travailler beaucoup, mais il y a beaucoup de choses qu’il faut apprendre tout seul… C’est quand j’ai voulu devenir artiste (après 6 ans à travailler en salarié) que j’ai vraiment découvert les possibilités du pastel, (avant je trouvais que ce n’était pas une technique intéressante pour moi), et je n’avais encore jamais utilisé de peinture à l’huile, uniquement des peintures acryliques et l’aquarelle (rapide à sécher pour les exercices d’école) !

Pinceaux Léonard : Comment organisez-vous votre travail au quotidien ?

Skyzune : Actuellement je travaille chez moi. Quasiment 7J sur 7… Les débuts sont difficiles, il faut en général plusieurs années avant de pouvoir en vivre correctement. En devenant professionnelle, il est assez difficile d’être confronté à l’image stéréotypée qu’ont les gens des artistes. Souvent ils imaginent que nous sommes tranquillement à dessiner en étant très bien payé et c’est tout… Ce qui créé parfois des jalousies et l’apparition de haters…

Mais la réalité est assez différente pour moi ! C’est un vrai travail multi-compétences sans répit, entre 1/3 et 1/2 de mon temps est consacré à faire autre chose que peindre ou dessiner : j’ai fait moi-même mon site (c’est un énorme travail), je fais le montage / motion design de mes vidéos, le community management (gestion des réseaux sociaux qui demandent beaucoup de temps et j’en ai plusieurs : les mettre à jour, répondre aux messages et commentaires…), il faut aussi répondre aux mails,  chercher des expositions et faire les dossiers, faire les photos et les retravailler, gérer le stock du matériel, faire les comptes, faire des vidéos sur Youtube,  faire des articles pour mon blog et mettre à jour mon site, etc…

Une des questions que l’on me pose le plus souvent est combien de temps de travail a demandé la réalisation de tel ou tel tableau ou portrait animalier. Il est difficile de répondre, car je ne marque pas toujours mes heures, mais surtout, ces personnes calculent le prix par rapport au temps passé sur le portrait sans savoir que je passe quasiment autant de temps en gestion, et qu’il faut encore enlever toutes les charges et prix du matériel… Sans compter le prix des années d’expériences qu’il faut pour acquérir ce savoir-faire…

Pinceaux Léonard : Où trouvez-vous vos inspirations ?

Skyzune : Internet bien sûr, et particulièrement Instagram !

En quelques minutes on peut faire défiler des milliers d’œuvres d’artistes internationaux dans tous les styles ! Et même dans des styles et des matières qu’on n’imagine pas… Je suis beaucoup d’artistes animaliers, mais au fond il y en a peu qui m’intéressent vraiment, je préfère je regarder les artistes ayant des techniques totalement différentes des miennes… Le point négatif avec internet : une photo de tableau ne rend jamais aussi bien que de voir l’œuvre en vrai ! On se rend moins bien compte de la taille et les couleurs ne sont jamais parfaitement fidèles. Les œuvres sont globalement moins impressionnantes en photos, et dans une exposition on peut s’approcher de très près pour voir les détails d’une œuvre, alors qu’avec internet on arrivera vite à une bouillie de pixels…

Je trouve aussi l’inspiration sur les comptes des photographes animaliers : je passe beaucoup de temps à chercher des belles photos (je suis assez difficile) et imaginer ce qu’elles peuvent rendre en tableau…

Pinceaux Léonard : Pourquoi la thématique animale en particulier ?

Skyzune : J’aime peindre des animaux, particulièrement les animaux sauvages, avec une spécialité pour les chevaux sauvages ou tout du moins en liberté. Par rapport à d’autres thèmes, je trouve que les animaux sont inspirants, et nous renvoient parfois une image à laquelle on aime s’identifier : la sagesse, la force, la douceur, la liberté… Notions difficiles à retrouver dans un paysage, un abstrait ou une nature morte par exemple.

 

Pinceaux Léonard : Votre amour pour les animaux se retrouve dans votre engagement au quotidien.

Skyzune : Oui, chaque année, grâce aux commandes de portraits animaliers, je fais un don à une association qui vient en aide aux animaux. Tous les chats de ma famille viennent de ce type d’associations ou refuges, et j’ai trouvé ma chatte, qui était abandonnée sur un parking, maigre et blessée… Donc c’est important pour moi de les soutenir à mon échelle.

De plus, j’aime que mes animaux prennent vie à travers mes peintures, donc je ne veux pas qu’ils servent pour faire mes pinceaux !!! C’est pourquoi je privilégie les pinceaux en fibre synthétiques.

Les seuls pinceaux que j’ai en poils naturels ont plus de 15 ans, essentiellement des pinceaux aquarelle. Maintenant, je n’achète plus aucun pinceau en poils naturel !

 

Pinceaux Léonard : Je vois sur votre site (skyzune-art.com) que vous réalisez des commandes, comment se déroule la procédure ? Avez-vous déjà eu des demandes insolites ?

Skyzune : J’ai déjà eu des personnes qui pensaient que je travaillais avec des animaux devant moi… Mais je travaille toujours d’après photos, car j’ai des commandes dans le monde entier, et souvent avec des animaux décédés ! Il faut des photos de bonne qualité ! Plus la photo est belle, plus le rendu sera beau ! Une fois la photo choisie, je fais un photomontage pour donner un aperçu du rendu final. Quand le photomontage est validé, je passe à la réalisation du tableau. J’envoie une photo du tableau une fois qu’il est fini pour l’envoyé au client, et j’expédie ensuite.

Commande insolite : Une fois oui, quelqu’un qui m’a dit clairement qu’il avait un fétichisme et qu’il voulait un tableau avec un cheval qui rigole avec du gaz hilarant ou des chatouilles… Cela ne correspondait pas à mon univers donc je n’ai pas accepté la commande.

Pinceaux Léonard : Au niveau de votre matériel, avez-vous des pinceaux ou des outils que vous aimez particulièrement et pourquoi ?

Skyzune : Vous couperez au montage si je cite d’autres marques de pinceaux ? :p

Plus sérieusement, j’ai un peu de tout en matière de pinceau. Au début je ne savais pas trop quoi choisir, donc j’ai toutes les tailles et tout style de poils dans des marques différentes … Sauf les marques très chères. Car certains pinceaux sont usés au bout d’une journée à force de frotter, donc ça ne vaut pas la peine ! Mais avec le temps j’ai fini par utiliser de plus en plus les pinceaux Léonards, et maintenant j’utilise quasiment plus que ceux-là, pour trois raisons :

– La texture des pinceaux, pas trop raide, pas trop souple.

– Un prix très correct

– Des formes qui n’existent pas forcement dans les autres marques, par exemple le pinceau sabre ou effilé

Donc aujourd’hui j’utilise à 95% des pinceaux léonard, et 4 formes principalement :

– Pointe plate : Pour faire les fonds et les premières couches de poils

– Pointe ronde, pinceau petit diamètre : essentiel pour faire des très petits détails, des crins et faire des poils très fins !

– Pointe effilé : pour faire encore des poils

– Pointe sabre : pour faire toujours des poils !

Pinceaux Léonard : Quelle est à l’heure actuelle la réalisation dont vous êtes la plus fière ? Peut-on l’observer quelque part ?

Skyzune : Je ne suis jamais complètement satisfaite de mes tableaux ou de ma technique… Mais en peinture, ce sont en général les derniers tableaux réalisés qui me plaisent le plus, donc en ce moment AGAPAO, ou ARCHEGOS pour les peintures à l’huile.

AGAPAO • 100X100cm • Peinture à l’huile et doré

ARCHEGOS • 70x100cm • Peinture à l’huile et feuille d’or 24.5 carat

Et en pastel orignaux, j’aime particulièrement KATECHEO et ELAPHROS.

Tous les visuels sont sur mon site avec des zooms et des mises en situations des tableaux : https://skyzune-art.com/boutique

ELAPHROS • 40x50cm • Pastel sec

KATECHEO • 50x50cm • Pastel sec

J’aime aussi beaucoup le pastel qui a gagné mon dernier concours photos sur Facebook, le format est petit 24x30cm (ce qui est plus difficile au pastel qu’en peinture) mais la photo du cheval était très belle (puisqu’elle a gagné) et donc le rendu est forcément bien.

DEE TIME • 24x30cm • Pastel sec

Pinceaux Léonard : Quels sont vos projets pour la suite ?

Skyzune :

– J’ai des commandes dans le monde entier, pour le moment je ne fais des expositions qu’en France, donc j’aimerais exposer à l’international.

– J’envisage aussi de faire des vidéos de cours de dessin ou cours de peinture, qui seraient disponibles sur mon site… Projet en cours de réflexion…

AKATAGNOSTOS et SAPIENTIAE au Grand Palais à Paris

Pinceaux Léonard : Un conseil à donner à toute personne qui souhaiterait s’initier à l’art animalier ?

Skyzune : C’est une des questions qu’on me pose souvent, très difficile à répondre mais je pense avoir trouvé la formulation la plus courte et la plus juste : Observation, travail, patience !

 

  • SITE : www.skyzune-art.com
  • MAIL : contact@skyzune-art.com
  • MA BOUTIQUE : https://skyzune-art.com/boutique
  • BOUTIQUE REPRODUCTION : https://www.redbubble.com/fr/people/SkyzuneART/portfolio
  • INSTAGRAM : @skyzune_art
  • FACEBOOK : www.facebook.com/skyzune.art/
  • YOUTUBE : https://www.youtube.com/channel/UCRVzJpCSQ7VApZRaLhdBzYg
  • PINTEREST : https://www.pinterest.fr/skyzuneart/

À propos de l'auteur

Pinceaux Léonard

Depuis 1779, sept générations se succèdent à Saint-Brieuc en Bretagne pour fabriquer à la main des pinceaux de qualité, les Pinceaux Léonard. Aquarelle, acrylique, peinture à l'huile ou encore loisirs créatifs, nous produisons fièrement et avec passion la plus large gamme de pinceaux pour l'art en France.

Laisser un commentaire