Beaux Arts

Notre rencontre avec Joëlle Godefroid : Peintre en décors

Pinceaux Léonard : Merci d’avoir accepté notre demande d’interview Joëlle ! Pour commencer, pouvez-vous nous parler un peu de vous et d’où vient votre passion pour la peinture en décors ?

Joëlle : Je suis arrière petite fille, petite fille et fille de décorateurs et d’artistes. Mes parents, peintres et sculpteurs, travaillaient principalement pour des théâtres et opéras célèbres. Quant à moi, après 2 ans de Beaux-Arts à Cergy Pontoise, je suis allée apprendre les imitations de bois et marbres à l’Institut supérieur de peinture décorative Van Der Kelen, à Bruxelles, et j’ai rapidement choisi de me spécialiser dans le Décor Intérieur, pour pouvoir maitriser la création et la réalisation des décors de A à Z, mais aussi mon emploi du temps. Etre indépendant, cela implique d’être performant à tous les postes, càd de se cultiver dans l’histoire de l’art et des styles, comme de se former à la gestion et la communication.  C’est un travail infini, mais passionnant.

Permettez-moi de présenter notre métier à ceux qui le connaissent peu.
Voyez-vous, tandis que le peintre de chevalet s’exprime par son œuvre, le peintre en décor crée un univers sur mesure au service d’autrui ; son art habille avec raffinement et élégance l’espace intérieur. La valeur ajoutée du décor peint est si considérable dans l’aménagement intérieur, qu’on peut dire qu’il est à la peinture de bâtiment, ce que la Haute Couture est au prêt à porter.
Donc, toutes les compétences techniques du peintre -en imitations de marbres et bois, ciels peints, fausses moulures, en trompe l’œil, etc- sont au service de la mise en valeur de ce pour quoi il œuvre.
Ce panel de compétence techniques est si vaste, si exigeant, que ceux qui les maitrisent toutes à la perfection sont rares, la plupart se spécialisant dans un domaine ou l’autre, et se regroupent au gré des commandes, pour former des équipes complémentaires

Pinceaux Léonard : Vous êtes Meilleur Ouvrier de France. Tout d’abord félicitation. Que représente ce titre pour vous ?

Joëlle : De même que j’ai enseigné pendant 25 ans dans des écoles spécialisées pour contribuer –même modestement- à le léguer aux générations futures, j’ai voulu, en participant au concours, rendre à mon métier ce qu’il m’a donné, c’est-à-dire le faire connaitre et le promouvoir. Aujourd’hui, je suis vice-présidente du jury du concours et je m’attèle à la refondation du sujet et des modalités du concours, afin de l’adapter aux contingences actuelles du métier, dans l’espoir d’aider susciter des vocations. Car c’est une preuve de vitalité de la profession que de faire naitre des Meilleurs Ouvriers de France.

Pinceaux Léonard : Avez-vous des pinceaux ou des outils que vous aimez particulièrement et pourquoi ?

Joëlle : Les pinceaux spécifiques à la profession sont aussi précieux que les instruments aux musiciens. On en a appris leur emploi codifié et on connait l’étendue de leur expression. Avec le temps se crée une connivence, car l’outil se fait à la main, comme la main à l’outil. Aussi, deviennent-ils chers à notre cœur et on en prend un soin extrême, surtout ceux qui ont été légués par un maître aimé de tous et très respecté, pour porter chance. Bien que je les emploie régulièrement, j’ai aussi conservé en bon état des pinceaux et brosses acquis chez Van der Kelen en 1983. Quant à mes peignes à chêne, inutile de dire qu’ils sont d’une qualité incomparable à ce qui se fabrique depuis lors.

Pinceaux Léonard : Quelle est à l’heure actuelle la réalisation dont vous êtes la plus fière ? Peut-on l’observer quelque part ?

Joëlle : A dire vrai, je suis rarement contente de mon travail, mais je suis comblée du plaisir et des éloges que suscite mon ouvrage. Hélas, le peu qui soit visible n’a guère d’intérêt ; car mon collaborateur, M. B. Barbier et moi-même, travaillons principalement pour des particuliers. Et même les châteaux classés, dans lesquels j’ai conçu et nous avons réalisé le décor, sont fermés au public. Cependant notre site internet permet de voir beaucoup de photos et de vidéos.
Le décor peint est un métier de passion d’une richesse mélodique infinie, sans monotonie et sans confort ; une vie d’aventures, d’émotions considérables et de rencontres très belles. Qui a aussi la particularité de récompenser autant celui qui œuvre que celui qui l’apprécie.
Mais pour créer de belles symphonies, nous dépendons des ‘Stradivarius’ et des ‘Pleyel’ que fabrique votre entreprise et qui sont nos compagnons de route. Puisse-t-elle perdurer !

Nous remercions chaudement Joëlle pour ce bel interview et nous vous invitons à découvrir une partie de son travail à travers son site internet : www.peintre-decorateur.fr
Et ses réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/Atelier-de-Peinture-D%C3%A9corative-125529664216556/
https://www.linkedin.com/in/joelle-godefroid-161a2446/

À propos de l'auteur

Pinceaux Léonard

Depuis 1779, sept générations se succèdent à Saint-Brieuc en Bretagne pour fabriquer à la main des pinceaux de qualité, les Pinceaux Léonard. Aquarelle, acrylique, peinture à l'huile ou encore loisirs créatifs, nous produisons fièrement et avec passion la plus large gamme de pinceaux pour l'art en France.

Laisser un commentaire